CinémAction n°118 – Masque et lumière

24,00

Une synthèse des expériences pionnières, surgies avant l’institutionnalisation de l’enseignement du cinéma et de l’audiovisuel. La lumière et le masque parcourent le cinéma depuis ses origines et lui donnent forme par leur apport technique. S’y ajoute un éventail de thématiques que des cinéastes d’origines diverses – de Flaherty, Murnau, Eisenstein à Greenaway, Kubrick ou Spike Lee – de la comédie italienne au film d’horreur, ont élaboré chacun à leur manière. Par l’association de ces deux termes, la dichotomie entre naturel et artifice disparaît au profit d’échanges constants. Les auteurs ont abordé soit cette thématique du masque à l’italienne, du masque fantastique, voire du travestissement soit les aspects techniques et esthétiques de la lumière au cinéma. Entretiens et table ronde avec des directeurs de la photographie et maquilleur clôturent l’ensemble.

219 en stock

UGS : 4135 Catégories : , , Étiquettes : ,

Description

Sommaire

  • Préambule : Le cinéma entre lumière et masque, Penny Starfield
I. Retour aux origines
  • La tradition du demi-masque dans la comédie italienne, Christian Viviani
  • La mine fantôme ou le cinéma britannique au charbon (années 30-90), Jean-François Baillon
  • Des visages comme masques au masque de la fiction : Flaherty, Murnau et la quête de l’Autre dans les sociétés primitives, Marie Danniel-Grognier
  • Du décor et de la lumière : entretien avec Valerio Truffa, Penny Starfield
II. Les artifices de la lumière et du masque
  • Lumières et artifices dans le cinéma de Peter Greenaway, Nicole Cloarec
  • Visions d’Eisenstein dans Que Viva Mexico !, Marie Danniel-Grognier
  • La mise en lumière du masque et du déguisement dans Barry Lyndon, Jocelyn Dupont
  • Masques du pouvoir, pouvoirs du masque dans Eyes Wide Shut, Penny Starfield
III. Le visage masqué, le visage illuminé
  • Visagéité, la figure humaine et l’(in)humanité dans le cinéma de Georges Franju, Kate Ince
  • Masques fantastiques, lumière et visage : de la candeur à la terreur, Lydie Malizia
  • Deux figures masquées dans le film d’horreur : le fantôme de l’opéra et l’homme au masque de cire, Gilles Menegaldo
  • Vous avez dit glamour ? Noëlle de Chambrun
IV. De la lumière au masque, et retour
  • L’obscurité des masques sous les feux de la rampe dans Un tramway nommé Désir d’Elia Kazan et Tennessee Williams, Raphaëlle Costa de Beauregard
  • La face cachée du président : Absolute Power de Clint Eastwood, Daniel Zafrani
  • Masquages ou démasquages dans le film francophone, Xavier de France
  • Masque Ophuls : thème et variations, Philippe Roger
V. Derrière le masque
  • Le masque dissimulateur d’identité dans La vie privée de Sherlock Holmes et Avanti ! de Billy Wilder, Franco La Polla
  • Le masque et l’italianité, Bernard Millet-Kientzler
  • Dans l’ombre et sous les masques de Fantômas…, Nicolas Schmidt
  • Les mystères du jeu chez Buñuel et consorts, Xavier de France
  • Le masque de blackface dans Bamboozled de Spike Lee, Penny Starfield
VI. L’art du masque
  • L’éthique du masque, Charlie Van Damme
  • Table ronde, Charlie Van Damme, Serge Chauvin, Noëlle de Chambrun et Penny Starfield
  • La lumière derrière le masque : une approche du jeu de Gabriel Byrne, Andrea Grunert
  • Qui va là ? Laura : un théâtre de masques, Jacline Moriceau
  • Jeux et enjeux de masques chez Jacques Rivette, Nicolas Schmidt
  • L’art du maquillage : entretien avec Dominique Colladant, Noëlle de Chambrun et Penny Starfield
Bibliographie sélective, Penny Starfield et Noëlle de Chambrun

 


A propos de la coordinatrice

Penny Starfield est maître de conférences à l’université Paris 7 où elle enseigne la civilisation et le cinéma américains. Ses recherches portent sur l’histoire et l’esthétique du cinéma de l’après-guerre à nos jours. Elle est l’auteure de nombreux articles, notamment sur le stéréotype au cinéma, la représentation des groupes minoritaires et le cinéma des années 60-70. Membre du bureau de la Société d’études et de recherches sur le cinéma anglo-saxon et du CICLAHO (Groupe de recherches sur le cinéma classique hollywoodien), elle a collaboré à plusieurs numéros de la collection CinémAction.

Informations complémentaires

Année de parution

2006

Dimensions

17,0 x 24,0 cm

ISBN

9782847061223

Nombre de pages

250

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “CinémAction n°118 – Masque et lumière”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *