CinémAction n°101 – Fernando Solanas ou la rage de transformer le monde

19,63

1969 : éclate le coup de tonnerre de L’heure des brasiers dans le ciel rouge d’un monde qui, du passé, veut faire table rase et transformer l’humanité. Entre autres par la magie d’un « troisième cinéma », en lutte contre le cinéma hollywoodien et le cinéma d’auteurs. Qu’en penser aujourd’hui ainsi que des sept films postérieurs de Fernando Solanas ?

Préface de Gillo Pontecorvo 

198 en stock

UGS : 903 Catégories : , Étiquettes : ,

Description

Sommaire

  • Préface, Gillo Pontecorvo
  • Préambule : La nostalgie est toujours ce qu’elle était, Goy Hennebelle
I. Au temps de L’heure des brasiers
  • 1936-1976 : 40 ans de cinéma politique. Premier entretien avec Fernando Solanas, René Prédal
  • L’heure des brasiers : petite histoire d’un faux sens, François Maspero
  • L’heure des brasiers, un film manifeste, René Prédal
  • 1968 : Solanas au festival de Pesaro, Lino Miccichè
  • Un film-torche, Jean-Louis Bory
  • Feu le feu, Jean-Paul Fargier
  • Un cinéma qui explose, Jean-Patrick Lebel
  • Tout spectateur est…, Gérard Leblanc
  • Le pavé dans la mare, Marcel Martin
  • Le revoir, aujourd’hui, Paul-Louis Thirard
  • Au risque de l’idéologie, Daniel Serceau
  • La reconnaissance et le débat oublié, Alain Aubert
  • Le troisième cinéma, de feux de camp en brasiers, Guy Gauthier
  • Errare humanum…, Pierre Maillot
  • Le mythe de la révolution, Gustavo J. Castagna
II. Vers un troisième cinéma. Le manifeste
  • Vers un troisième cinéma, Fernando Solanas et Octavia Getino
  • L’impact du 3e cinéma, une prophétie finalement féconde, Guy Hennehelle
III. Tangos, voyages et nuages sur le front du Sud
  • 1977-2001 : Argentine, Amérique latine. Un cinéma d’opposition, deuxième entretien avec Fernando Solanas, Maria-Valeria Battista, Javier Porta Fouz et Hugo Salas
  • Les fils de Fierro, une poétique de l’engagement, René Prédal
  • Solanas, vu d’Argentine, Leonardo M. D’Esposito
  • Tangos, l’exil de Gardel, une tanguédie (et Le regard des autres), René Prédal
  • De l’exil politique, Michel Estève
  • Extrait : la séquence des mannequins
  • Le Sud, La longue nuit du retour, René Prédal
  • Le voyage, L’espoir d’un cinéaste en colère, René Prédal
  • L’histoire…, Fernando Solanas
  • Extrait : Americano et son camion fou
  • Le nuage, Un film « grothétique » sur la fatigue et le vieillissement, René Prédal
  • Le nuage dans le ciel de l’Argentine d’aujourd’hui, troisième entretien avec Fernando Solanas, René Prédal
  • Extraits : Conflit et débat culturel et Le départ du fils
Filmographie
Éléments bibliographiques

 


A propos du coordinateur

René Prédal est auteur de plus de 20 livres sur le cinéma, d’autant de directions d’ouvrages et de plusieurs dizaines de collaborations à des ensembles collectifs. Il essaye de privilégier une approche à la fois esthétique et historique des œuvres comme des cinéastes. Il publie fin 2001 au Cerf Le cinéma d’auteur : une vieille lutte ?

Informations complémentaires

Année de parution

2001

Dimensions

17,0 x 24,0 cm

ISBN

9782854807421

Nombre de pages

216

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “CinémAction n°101 – Fernando Solanas ou la rage de transformer le monde”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *