CinémAction n°108 – Les cinéastes et la table

19,00

Étude sur les techniques de la mise en scène de la gastronomie à l’écran ainsi que sur sa signification. Différentes visions de la nourriture dans les films sont présentées autour de cinq axes : la planète verte (T. Malick, A. Varda…), la planète noircie (La faim dans le cinéma américain des années 30), la nourriture image (I. Bergman, M. Scorsese…), la nourriture pensée (P. Greenaway, W. Allen, A. Hitchcock), la nourriture monde (Renoir, Sautet). Plus qu’un avant-goût, un plat consistant !

199 en stock

UGS : 63 Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

Sommaire

  • Avant-goût, par Trudy Boiter
  • Menus cinéphiliques, par Nicolas Schmidt et Jean-Pierre Piton
I . La planète verte
  • Poétique de la terre nourricière dans l’oeuvre de Terrence Malick, par Deborah Kertesz
  • Le monde terroir, l’image fruit : Les glaneurs et la glaneuse d’Agnès Varda, par Trudy Boiter
  • La cuisine, substitut de l’amour clans Come agua para chocolate (Les épices de la passion), par Elyette Benjamin-Labarthe
  • « L’aï fato poupa, l’aï fato ! » « Je l’ai fait papa, je l’ai fait » : trois temps du terroir français, par Christophe Pique
II. La planète noircie
  • Notre pain quotidien : Hollywood et la faim (1929-1941), par Yves Carlet
  • Creuser sa tombe corporelle… La tragédie de la nourriture dans le cinéma italien, par Philippe Ortoli
  • Cru, cuit, pourri : vision funeste du mal-être dans la société de consommation, par Zeenat Saleh
  • La mise en abyme alimentaire du gore dans Stand By Me, par Trudy Boiter
  • Alimentation et anticipation : les utopies alimentaires dans le cinéma américain, par Alexandre Hougron
  • Variations cinématographiques autour de l’anthropophagie ou l’homme mangé, par Jean-Pierre Piton
  • Suis-je le gardien de ma terre ? A propos de No Blade of Grass (Terre brûlée), par Nicole Cloarec
III. La nourriture image
  • « Vous prendrez bien un petit quelque chose ? »… Champagne et luxe au cinéma, par Xavier de France et Hedwige Trouard Riolle
  • Mise en scène et mise en bouche dans Une semaine en cuisine de Jean-Louis Comolli, par Christophe Pique
  • Marilyn Strawberry Sundae : l’érotisme oral des stars des années 50, par Noëlle de Chambrun
  • L’heure du thé dans Mamie : une question de style, par Paul Obadia
  • D’un repas l’autre ou la fonction structurante du repas dans Fanny et Alexandre de Bergman, par Marion Poirson
  • La cuisine et la peinture : aux origines du monde de Martin Scorsese, par Patricia Kruth
  • « Eat at Joe’s! » ou quand Tex Avery met les petits plats dans l’écran, par Pierre Floquet
IV. La nourriture pensée
  • Vatel ou le mythe de l’artiste incompris, par Andrea Grunert
  • Peter Greenaway est-il indigeste ? De la cuisine considérée comme l’un des Beaux-Arts, par Nicole Cloarec
  • lf music be the food of love, if love be the food of music, if food be the music of love… la nourriture dans la comédie musicale américaine, par Main Masson
  • Le motif de la nourriture dans Les morts de John Huston : nourritures terrestres et nourritures célestes, par Raphaëlle Costa de Beauregard
  • Le festin de Primo, le fantôme de Babette : détournement du modèle dans Big Night de Stanley Tucci, par Trudy Boiter
  • Transgression, remémoration et rédemption : quelques images américaines de la table juive, par Véronique Elefteriou-Perrin
  • La nourriture comme rapport au monde chez Woody Allen : le rite, le jeu, le corps, la mort par Gilles Ménégaldo
  • Arrière-pensées sur la « tradition grasse » dans les films d’Alfred Hitchcock, avec un détour par Lubitsch, par Dominique Sipière
V. La nourriture monde
  • Le cinéma français d’une table à l’autre, par Nicolas Schmidt
  • Jean Renoir : la digestion du monde, par Jean-Yves de Lépinay
  • Les repas chez Claude Sautet, par Gérard Langlois
  • Thé, whisky, champagne… et sandwiches au concombre dans deux comédies d’Oscar Wilde portées à l’écran, par Hélène Catsiapsis
  • Tampopo ou le bonheur des papilles, par N.T. Binh
  • Les nourritures des cinémas d’Afrique noire, par Samuel Lelièvre

 


A propos de la coordinatrice

Trudy Boiter est américaine, diplômée de Bryn Mawr Collage (BA) et de Columbia University (MA), ancienne boursière Fulbright à Paris, et titulaire d’un doctorat de 3e cycle d’études littéraires (Université Bordeaux III). Elle est maître de conférences à l’Institut d’études politiques de Bordeaux (Université Bordeaux IV) où elle enseigne l’anglais et la culture nord-américaine. Elle est l’auteure d’un livre, Figures de l’écrivain dans le cinéma américain : itinéraires de la « voix baladeuse », Presses univer­sitaires de Rennes, 2001, et de nombreux articles notamment sur le cinéma anglophone. Elle dirige les Actes d’un Colloque de la Sercia tenu à Sciences-Po Bordeaux en l’an 2000, sur le cinéma politique anglophone. Elle vit depuis longtemps à Bordeaux avec son mari anglais William Bolier, négociant en vins, et grâce à cela a eu le privilège de somptueuses opportunités gastronomiques. Elle a traduit de l’américain Mes aventures dans le vignoble de France de Kermit Lynch, Éditions Jacques Legrand, 1990. Elle a également écrit des critiques de restaurant pour Decanter (Londres), et collaboré à Harper’ s Bazaar (New York).

Informations complémentaires

Année de parution

2003

Dimensions

17,0 x 24,0 cm

ISBN

9782847060332

Nombre de pages

270

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “CinémAction n°108 – Les cinéastes et la table”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *