CinémAction n°115 – Utopie et cinéma

24,00

Gouvernement idéal… figures cinématographiques de l’utopie. Comment le cinéma – première des utopies qui dans un lieu rituel de salle de projection nous emmène dans un lieu imaginaire – tend et parvient parfois à exprimer l’inexprimable, l’inaccessible, l’onirique, voire le non-lieu (sens étymologique d’utopie), c’est ce à quoi s’applique cet ouvrage qui saisit les genres – road-movie, dessin animé, comédies anglaises, science-fiction, western, films de guerre, cinéma politique, documentaire ou auto-documentaire à la Michael Moore – à contre-pied de la cinéphilie habituelle. Si l’utopie comme lieu ou gouvernement idéal traverse l’histoire cinématographique de Griffith à Abel Gance, de Chris Marker à Richard Dindo, elle en transforme aussi à sa façon l’écriture et la pratique.

202 en stock

UGS : 4079 Catégories : , Étiquette :

Description

Sommaire
  • Avant-propos : Le cinéma et l’utopie, Yona Dureau
  • Ouverture, Yona Dureau
I. L’utopie comme non-lieu au cinéma
  • Bunker Palace Hotel : ou la face sombre de l’utopie, Marion Poirson-Dechonne
  • Le phalanstère de Fourier dans Domani, Domani de Luchetti, Chantal Tatu
  • Relations d’utopies : Chris Marker, Robert Kramer, Richard Dindo et les années 1990, Didier Coureau
  • Une utopie américaine : le road movie, Anne Hurault-Paupe
  • « Hé, vous dans le public ! » ou comment Tex Avery brise l’espace utopique, Pierre Floquet
II. Quand l’utopie s’incarne : personnages et figues de l’utopie
  • Beloved de Jonathan Demme ou la vie des chimères, Anne-marie Paquet-Deyris
  • Ordinaire et fantaisie : utopie du snob et du dandy au cinéma, Xavier de France
  • Ghost Dog ou l’utopie du samouraï, Hiromi Horiya
  • Le cheval comme figure de l’utopie : l’exemple de Into the West, Andrea Grunert
  • L’esprit et l’enveloppe. De quelques personnages utopiques, Sébastien Denis
III. L’utopie comme lieu idéal au cinéma
  • Clint Eastwwod en pays de cocagne, Franck Tourret
  • Utopie/utopies, selon Ken Loach, Elizabeth de Cacqueray
  • « Nowhere to Run… », Philippe Ortoli
IV. L’utopie comme gouvernement idéal au cinéma
  • Les pleins pouvoirs : l’utopie selon Clint Eastwood, Paul Obadia
  • Passeport pour Pimlico. Quand l’utopie flirtait avec la comédie anglaise, Marion Poirson-Dechonne
  • Utopie et réalité dans Notre pain quotidien de King Vidor, Franck Curot
  • Le cinéma de science-fiction américain ou l’anti-utopie, Danièle André
  • « A la recherche du sens perdu » : l’exemple de Blade Runner, Isabelle Labrouillère
  • L’utopie enfouie des trois derniers films de Claude Sautet, Antony Fiant
V. L’écriture cinématographique comme utopie
  • Abel Grance à rêvé d’un « art total », René Monnier
  • La Nouvelle Vague et l’utopie du film dans le film, Nicolas Schmidt
  • Gérard Blain l’utopiste, Philippe Roger
  • Le cinéma politique en France, une utopie ? Albert Montagne
  • Du filmage des utopies à l’utopie des filmages, Alain Aubert
  • Le document comme utopie du documentaire, Yona Dureau
  • L’auto-documentaire américain, une nouvelle utopie : Roger and Me de Michael Moore, Marie- Danniel Grognier
  • Cinéma de guerre britannique et utopie à l’écran, Raphaëlle Costa de Beauregard
  • Le cinéma, L’Utopie, l’Histoire : pour un point due anthropologique, Michel Serceau

 


A propos de la coordinatrice

Yona Dureau est maître de conférences en Littérature et civilisations anglaise et américaine à l’Université de St Etienne. Membre de la Société des Seizièmistes et de l’International Association of World and Image Studies, elle a publié un ouvrage sur la Renaissance anglaise, Les Cabbalistes de la Reine Astrée (Eurédit) en 2001 ainsi qu’un Nabokov ou le sourire du chat (L’Harmattan).

Informations complémentaires

Année de parution

2005

Dimensions

17,0 x 24,0 cm

ISBN

9782847061185

Nombre de pages

277

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “CinémAction n°115 – Utopie et cinéma”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *