CinémAction n°124 – Le cinéma au miroir du cinéma

24,00

À l’heure où des cinéastes comme Bertolucci (Innocents), Anderson (La vie aquatique), Scorsese (Aviator) et Ferrera (Mary) témoignent de la richesse actuelle du retour de la mise en abîme dans le cinéma, cet emboîtement du film dans le film constituant un véritable genre à Hollywood, il était bon de revenir à cet état de réflexion (au sens du miroir et de ses mirages) permettant une interrogation plus générale sur le cinéma et le monde du spectacle entre illusion et réalité. Ces histoires situées dans le milieu du cinéma – La nuit américaine, Le Schpountz, La femme publique, H Story ou Irma Vep – offrent de possibles définitions du métafilm, de la fonction d’art poétique ou d’autoportrait, permettant d’aborder la grandeur et la décadence du Star system – de A Star is Born à Sunset Bd – dans les genres les plus divers, musicals, fantastique, SF, western, du classicisme d’Hitchcock à la post-modernité de Lynch. Au-delà de Renoir, Fellini ou Marker, Angelopoulos, Kiarostami ou Ruiz renouvellent, à partir de la dé(re)construction sur la narration, cette pratique aussi ancienne que le cinéma.

218 en stock

Description

Sommaire

  • Préambule : Pour une ballade cinématographique au cœur du cinéma, René Prédal
I. Des histoires situées dans les milieux du cinéma
  • Un studio se penche sur son passé : La nuit américaine de Truffaut, René Prédal
  • Le schpountz de Pagnol, éloge du cinéma populaire français, Ginette Vincendeau
  • La femme publique d’Andrzej Zulawski, une caméra à la place du corps, Alberto Scandola
  • Le voleur de savonnettes de Nichetti, mise en abîme et hétérogénéité stylistique, Frank Curot
  • Faire un film, défaire la vie (sur trois films de Garrel), David Vasse
  • H Story de Suwa Nobuhiro, histoire d’actrice et d’oubli, Kaloust Andalian
  • Irma Vep d’Assayas, de l’anagramme à la mise en abîme, Marion Poirson-Dechonne
  • Derrière le miroir, la femme ou la mise en abîme de la star, Michel Serceau
  • Le « je » dans l’abîme du cinéma français, René Prédal
II. Théories et pratiques du film dans le film
  • Les usages du procédé de film dans le film, Nicolas Schmidt
  • Le film art poétique, sous ensemble du film réflexif, Yannick Mouren
  • Autoportrait de l’artiste au travail, Jacques Zimmer
  • Un troublant jeu de miroirs, Frédéric Sojcher
  • L’écran comme mensonge fidèle à nos désirs, Nicole Sizaret
  • Le documentaire ethnographique à l’épreuve de son propre regard, Dominique Trocnet
  • Relire Souriau, Matrix en tête : les statuts du réel au cinéma, Dominique Sipière
III. Hollywood au miroir
  • Hitchcock et le spectateur débauché, Fabienne Sizaret
  • La star au miroir, ou l’insoutenable chute de l’empire hollywoodien, Michel Cieutat
  • Hollywood et ses fantômes : Sunset Boulevard de Wilder, Caroline Boudet-Lefort
  • L’homme de l’Ouest à son image, Yann Calvet
  • La science-fiction au miroir du cinéma, Nathalie Rivière
  • Lynchcockien, Youri Deschamps
  • Chaos et dédale : Dracula de Coppola, Olivier Marie
IV. « Tout film est un documentaire sur son tournage » : des cinéastes cinéphiles
  • Le cirque intime de Fellini, Roland Schneider
  • Jean Renoir post-celluloïd, Daniel Serceau
  • Le regard de Théo Angelopoulos sur le cinéma, Caroline Eades
  • Chris Marker, miroir et mémoire, Didier Coureau
  • Kiarostami, entre réalité et fiction, Roland Schneider
  • A la recherche du cinéma perdu : Raoul Ruiz, Le temps retrouvéMartine Beugnet et Marion Schmid

 


A propos du coordinateur

René Prédal est Professeur émérite d’Etudes cinématographiques à l’Université de Caen. Il est critique à Jeune Cinéma depuis 1965, a publié une trentaine d’ouvrages sur le cinéma et a dirigé vingt volumes de CinémAction. Son sujet de prédilection est le cinéma français (monographies sur Godard, Resnais, Rouch, Bresson, Malle, Cavalier, Doillon). Il a également publié un Dictionnaire des 900 cinéastes français d’aujourd’hui, 50 ans de cinéma français), ainsi que Le cinéma en Normandie (Ed. Corlet).

Informations complémentaires

Année de parution

2007

Dimensions

17,0 x 24,0 cm

ISBN

9782847061291

Nombre de pages

264

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “CinémAction n°124 – Le cinéma au miroir du cinéma”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *