CinémAction n°85 – La guerre d’Algérie à l’écran

23,77

Films significatifs au cinéma et à la télévision. Thèmes forts : la torture, les pieds-noirs, une guerre sans front. Contrepoint : le cinéma algérien.

Filmographies intégrales. Un numéro pionnier !

Trois périodes : années 60, 1963-1977 et 1975-1995.

203 en stock

UGS : 675 Catégories : , Étiquettes : , ,

Description

Sommaire

  • Avant-propos, Jean-Claude Carrière
  • Éditorial, Guy Hennebelle
  • Repères chronologiques, Benjamin Stora
Le contexte
  • Panache et ganache (à propos de « Sidonie Panache », un nantir d’Henry Wuschleger de 1934), Claude Aziza
  • Les actualités françaises pendant le conflit : des images en quarantaine, Évelyne Desbois
  • Le règne de la censure, Catherine Gaston-Mathé
  • Une censure à képi étoilé, Raymond Lefèvre
II. Trois périodes
  • Les films des années 60 : d’abord les effets sur les Français, Michel Cadé
  • 1963-1977 : douloureuses mémoires, Raphaëlle Branche
  • 1975-1995 : les grandes tendances, François de la Bretèque
III. De quelques films significatifs
  • Trois regards étrangers : « Les oliviers de la justice » de James Blue, « La bataille d’Alger » de Gillo Pontecorvo, « Les centurions » de Mark Robson, Philip Dine
  • « Le combat dans l’île » et « L’insoumis » : deux réflexions sur la tentation fasciste, Michel Cieutat
IV. Sur le petit écran
  • À la télévision dans les années 60, Karine Tisseyre
  • Trois documentaires télévisés dans les années 90 : « La guerre d’Algérie » d’Yves Courrière et Philippe Monnier, « La guerre d’Algérie » de Peter Batty, « Les années algériennes » de Bernard Favre et Benjamin Stora, Karine Tisseyre
V. De quelques thèmes forts : la torture, les pieds-noirs, une guerre qui n’en était pas une…
  • « L’honneur d’un capitaine » et la question de la torture chez Pierre Schoendoerffer, Philip Dine
  • Les pieds-noirs, Catherine Gaston-Mathé
  • Les contradictions et les impasses d’un cinéma qui produit des films militaires sur une guerre sans front…, Benjamin Stora
VI. Le cinéma algérien, quant à lui…
  • Histoire et idéologie du cinéma algérien sur la guerre, Mouny Berrah
  • Un cinéaste français au service du FLN : René Vautier, Guy Hennebelle
VII. Filmographies, Benjamin Stora et Moulu Berrah
  • Fictions françaises de long métrage (1957-1995)
  • Documentaires et courts métrages français de fiction
  • Longs métrages algériens de fiction
  • Coproductions algéro-françaises
  • Courts métrages algériens de fiction
  • Courts métrages documentaires algériens
  • Les téléfilms algériens
  • Les films du maquis
  • Les films étrangers
  • Les actualités cinématographiques
  • Cinq colonnes à la une ORTF

 


A propos des coordinateurs

Guy Hennebelle : Directeur-fondateur de CinémAction (en 1978) et de Panoramiques (en 1991), ancien critique de cinéma en Algérie entre 1962 et 1968 (El Moudjahid, Algérie-Actualité, Révolution africaine, sous le pseudonyme de Halim Chergui) et dans de nombreux journaux et revues français (Écran, Le Monde, Le Monde diplomatique, Politique-Hebdo, Libération, Jeune Afrique, Afrique-Asie, etc.). Auteur notamment de Les cinémas africains en 1972 (Afrique littéraire et artistique). Directeur de la collection 7e Art aux Éditions du Cerf depuis 1983.

Mouny Berrah : Sociologue et critique algérienne (à la revue Les deux écrans). Correspondante à Washington de journaux algériens. A collaboré au Monde diplomatique.

Benjamin Stora : Né le 2 décembre 1950 à Constantine en Algérie, Benjamin Stora est professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris VIII-Saint-Denis. Docteur d’État en histoire et en sociologie, il est responsable scientifique de l’Institut Maghreb-Europe, Directeur du DEA Maghreb en France. Il enseigne l’histoire de la colonisation française aux XIXe et XXe siècle, et des guerres de décolonisations. Il a publié plusieurs ouvrages, dont les plus connus sont Messali Hadj (1982), Dictionnaire biographique des militants algérien (1985), La gangrène et l’oubli, la mémoire de la guerre d’Algérie (1991), Histoire de l’Algérie depuis l’indépendance (1994), Feriun Abbas (1995). Il poursuit depuis 1995 des recherches au Viêt-nam, à Hanoi, pour une étude portant sur « les imaginaires de guerres comparées : Algérie/Viêt-nam ». Il a été le conseiller historique du film Indochine, Oscar du meilleur film étranger (1993), et l’auteur de la série télévisée Les années algériennes (1991).

Informations complémentaires

Année de parution

1997

Dimensions

17,0 x 24,0 cm

ISBN

9782854809092

Nombre de pages

240

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “CinémAction n°85 – La guerre d’Algérie à l’écran”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *